15 mai 2014

HUMEUR – Génération Y : réceptive à un management très participatif !

Une génération plus attachée aux relations qu’aux galons

Les jeunes de 20 à 30 ans, appartenant à la Génération Y, connaissent actuellement un taux de chômage élevé, près de deux fois et demie supérieur à celui de l’ensemble de la population. Ils se sont adaptés à cette donne et ont intégré le fait que la réussite dans la vie n’était pas uniquement la réussite professionnelle…

Ils ont grandi avec Internet. Ils ont acquis un mode de vie lié aux nouvelles technologies. On dit d’eux, avec humour, qu’ils n’emmènent pas de travail à la maison mais la maison au travail …
Leur investissement est plus directement lié aux valeurs de l’entreprise dans laquelle ils travaillent. Ils n’adoptent pas de manière naturelle les règles hiérarchiques s’ils n’en perçoivent pas l’intérêt.
Pour ces raisons, certains recruteurs sont perplexes et quelquefois réticents à les embaucher.

Maîtrise des nouvelles technologies et capacité d’adaptation

En fait, les jeunes de la Génération Y sont plus exigeants au quotidien. Ils appréhendent la réalité du contexte économique incertain, et ne se projettent pas sur le long terme. Ils ne se dévouent au travail que s’ils partagent l’état d’esprit de leur entreprise. C’est du donnant-donnant : ils seront corrects avec une entreprise qui l’est avec eux, et inversement, ne feront que le minimum face à des patrons qui ne respectent pas leurs employés ou les valeurs qu’ils mettent en avant commercialement.
Si l’entrepreneur est cohérent, la génération Y lui apportera beaucoup. Celle-ci maîtrise les nouvelles technologies et a une formidable capacité d’adaptation. Elle est très réceptive à un mode de management plus participatif. N’oublions pas qu’elle est adepte de réseaux sociaux où chacun donne son avis en permanence de façon spontanée !
Adieu les chefaillons, le respect s’acquiert par la personnalité du manager, pas par la fonction occupée !
Place aux explications sur le fondement des tâches, et à l’optimisation de l’« ambiance » au travail.

Soirées collégiales en équipe dans la structure franchiseur

Ainsi, les moments de rencontre hors entreprise sont appréciés. Nous invitons chaque fin d’année l’ensemble de l’équipe salariée du franchiseur à un moment de convivialité.
Cette année, nous avons opté pour une simulation de course en équipe de conduite de Formule 1 plus vraie que nature. Bien que l’animation soit une surprise, la totalité de l’équipe était présente !
La génération Y, très présente dans la structure opérationnelle du réseau Temporis, participe à l’évolution de l’entreprise. Elle donne donc son avis sur les candidats à la franchise que nous recevons en toute transparence dans nos locaux…

LAURENCE POTTIER-CAUDRON



1 Comment

  1. Fx Carpentier
    20 mai 2014 at 20 h 04 min

    La génération Y est encore très peu présente en franchise. Les jeunes de moins de 30 ans representent 15% des créteurs d’entreprise en franchise.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. les champs requis sont indiqués *

*